A propos de l’auteur 

Antonio Damasio est un neuroscientifique incontournable du 21e siècle. Il est professeur de psychologie, de philosophie et de neurologie à l’Université de Californie du Sud (USC, Los Angeles). Il dirige le Brain and Creativity Institute. Auteur de plusieurs livres, il mène des études fondamentales tout à fait novatrices dans différents domaines avec son équipe, et notamment sa femme Anna Damasio.

L’un de ses livres phare est son tout premier livre, L’Erreur de Descartes. Il y retrace des études neuroscientifiques, à la fois étonnantes et sérieuses, montrant que les émotions jouent un rôle central dans la cognition sociale et la prise de décision. Aujourd’hui, grâce à ses travaux, on comprend mieux à la fois l’impact des émotions sur les décisions quotidiennes, et leur pertinence.

Quatrième de couverture de l’ouvrage

“Être rationnel, ce n’est pas se couper de ses émotions. Le cerveau qui pense, qui calcule, qui décide n’est pas autre chose que celui qui rit, qui pleure, qui aime, qui éprouve du plaisir et du déplaisir. Le coeur a ses raisons que la raison… est loin d’ignorer. Contre le vieux dualisme cartésien et contre tous ceux qui voudraient réduire le fonctionnement de l’esprit humain à de froids calculs dignes d’un super ordinateur, c’est en tout cas ce que révèlent les acquis récents de la neurologie : l’absence d’émotions et de sentiments empêche d’être vraiment rationnel. Antonio R. Damasio est professeur de psychologie, de neurosciences et de neurologie. Il est directeur de l’Institut pour l’étude neurologique de l’émotion, de la décision et de la créativité, à l’Université de Californie du Sud. Il est également l’auteur de Spinoza avait raison et du Sentiment même de soi“.

La table des matières de l’ouvrage

Introduction
PREMIÈRE PARTIE
Chapitre 1 : Désagrément dans le Vermont
Chapitre 2 : L’étude du cerveau de Gage
Chapitre 3 : Un Phineas Gage d’aujourd’hui
Chapitre 4 : De sang-froid
DEUXIÈME PARTIE
Chapitre 5 : L’élaboration d’une explication
Chapitre 6 : La régulation biologique et la survie
Chapitre 7 : Les émotions et leur perception
Chapitre 8 : L’hypothèse des marqueurs somatiques
TROISIÈME PARTIE
Chapitre 9 : La mise à l’épreuve de l’hypothèse des marqueurs somatiques
Chapitre 10 : Le corps dans le fonctionnement mental du cerveau
Chapitre 11 : La passion fondant la raison
Post-scriptum
Notes et références
Pour en savoir plus
Remerciements
Index

Notre avis à propos de cet ouvrage

A qui est-il destiné ?

Tout le monde !

Validité scientifique du contenu

Facilité de lecture

Voici un livre écrit par un éminent scientifique, dans un style accessible au grand public. Antonio Damasio aborde l’influence des émotions dans le raisonnement logique, en partageant ses découvertes sous forme d’histoire, allant du modèle animal aux études en neurosciences chez les humains – qu’ils soient « sujets sains » ou victimes de lésions cérébrales conséquentes.

La thèse centrale du livre défend l’idée que nous pensons non seulement avec notre cerveau mais aussi avec notre corps ; que les émotions sont une composante essentielle de l’adaptation de nos décisions. Au-delà de la déconstruction de l’hypothèse et de la théorie de Descartes, selon laquelle l’esprit et le corps seraient deux entités distinctes, il remet également en question plusieurs décennies de modèles psychologiques et économiques qui prétendaient à tort que les émotions étaient un frein au raisonnement logique.

Bien que ce livre ait été écrit voilà quelques années, et qu’A. Damasioait publié par la suite d’autres ouvrages de même qualité, L’erreur de Descartesreste une référence mondiale tant pour les spécialistes que pour le grand public.

A lire absolument !

Fiche rédigée par Anaëlle Camarda
Éditée par Laetitia Ferrari & Virginie Kehringer

Où trouver le bouquin ?

– Sur le site d’Odile Jacob => Par ici

– Peut-être sur le site du label-emmaus (qui reverse des bénéfices à des associations solidaires => Par ici

 

Pour aller plus loin … 

Quels sont les réseaux cérébraux impliqués dans la créativité ?

Alors qu'avant les années 2000 il était d'usage de penser que la créativité était automatique, presque prédéterminée pour chacun d'entre nous, l'arrivée des neurosciences a permis d'infirmer cette hypothèse. En effet, contrairement aux idées reçues, les adultes...

La recherche fondamentale appliquée à l’école : le cas de la créativité

En octobre 2017, les chercheurs du CoReCre et l'équipe pédagogique de l'École Marie Curie d'Ifs ont initié pour la première fois, un programme de recherche appliquée de 5 semaines ayant la particularité d'être à la fois inspiré des théories fondamentales de la...